Sommaire

Indépendant ou intégré à une chaudière, le dispositif de production d’eau chaude sanitaire peut être, instantané, à accumulation ou prendre une forme intermédiaire.

Nous faisons le point pour vous aider à y voir plus clair.

Eau chaude sanitaire instantanée

L’eau sanitaire circule dans un serpentin ou un échangeur à plaques, situé dans le corps de chauffe. L’ouverture d’un robinet d’eau chaude ferme un contacteur à dépression, ce qui a généralement pour effets :

  • de provoquer l’allumage du brûleur (ou des résistances), qui transmet ainsi ses calories à l’eau sanitaire en traversant l’échangeur ;
  • d’éventuellement arrêter momentanément la circulation du circuit de chauffage, afin de consacrer toute l’énergie disponible au chauffage de l’eau sanitaire.

La fermeture du robinet rétablit la situation antérieure.

Avantages de l'eau chaude instantanée

Avoir à disposition une eau chaude instantanée comporte plusieurs avantages :

  • L'eau chaude est disponible sans limite de quantité, dès l’allumage de la chaudière.
  • Il n'y a pas de consommation d’énergie s’il n’y a pas d’eau puisée et elle permet peu de pertes thermiques.
  • Ce système est économique à l’exploitation et à l’achat.
  • Le générateur est peu encombrant.
  • Il n'y a pas de groupe de sécurité sur le circuit d’eau chaude sanitaire.

Eau chaude instantanée : ses inconvénients

La production d’eau chaude instantanée est incompatible avec les générateurs basses températures, le solaire ou les pompes à chaleur :

  • La puissance de la chaudière doit être surdimensionnée car la production d’ECS nécessite un apport de calories important dans un court laps de temps.
  • Le débit d’eau est proportionnel à la puissance du générateur et à la température de sortie, mais limité dans tous les cas (11 à 14 litres par minute en moyenne).
  • L'eau chaude instantanée présente un déficit de confort : stabilité de température aléatoire (bien qu’en net progrès dans les modèles récents), temps de remplissage d’une baignoire trop long, impossibilité d’alimenter plusieurs points de puisage sans chute du débit et de la température.

Eau chaude sanitaire par ballon accumulateur

L’eau sanitaire est réchauffée au contact d’un fluide caloporteur (ou d’une résistance) qui circule dans un échangeur à serpentin ou à plaques, situé dans le ballon accumulateur :

  • Le thermostat coupe la circulation du fluide caloporteur (ou la résistance) lorsque le volume d’eau atteint la température définie.
  • Il l’y maintiendra par un jeu d’ouverture/fermeture, après chaque puisage.

La plupart des chaudières au sol et quelques chaudières murales, sont proposées avec un ballon intégré, mais il peut aussi être totalement indépendant.

Avantages d'un ballon d'eau chaude accumulateur

Il présente un grand confort d’utilisation :

  • L'eau chaude est disponible immédiatement en grande quantité.
  • Le débit est régulier, même pendant les pics de demandes et la température de l'eau reste stable.
  • Le nombre de postes de puisage est illimité.
  • Il permet des économies d’exploitation (sauf cumulus électrique, malgré le tarif heures creuses).
  • Le ballon est compatible avec toutes les énergies, y compris le solaire, les pompes à chaleur, la géothermie, etc.
  • Il n'y a pas ou peu d’incidences sur la puissance de la chaudière.
  • Son fonctionnement est sans à-coups, donc la longévité du matériel est accrue.

Quels inconvénients ?

Voyons plus en détails les inconvénients du ballon accumulateur :

  • Sa montée en température est longue.
  • La quantité d’eau chaude est limitée au volume du ballon.
  • Son encombrement et son poids sont importants.
  • Des déperditions thermiques de stockage sont présentes (malgré les progrès d’isolation).
  • L'investissement et les frais d’installation sont élevés (sauf pour les cumulus électriques).
  • Il y a un risque accru d’infection bactérienne.

Solutions alternatives au ballon d'eau chaude

De plus en plus de constructeurs s’ingénient à proposer des solutions intermédiaires, par exemple :

L'échangeur de chaleur à plaques est une alternative au système instantané :

  • Ce système peu encombrant et économique à l’installation est intégré à une chaudière ou indépendant.
  • Il peut s’affranchir d’un ballon, mais aussi y être intégré, réduisant ainsi son volume et son encombrement.

La micro-accumulation est un système à ballon tampon de très faible capacité (un à quelques litres) maintenu à température par une résistance électrique. Ce dispositif permet de supprimer le délai d’attente habituel aux systèmes instantanés.

Le chauffe-eau thermodynamique récupère les calories de l’air ambiant à l’aide d’une pompe à chaleur dédiée intégrée :

  • La chaleur ainsi produite est transmise à l’eau du ballon par un échangeur.
  • L’investissement de l’équipement est plus élevé, mais les coûts d’exploitation sont 2 à 3 fois plus faibles qu’avec l’énergie fossile ou l'électricité.

Eau chaude instantanée ou ballon accumulateur : quels tarifs ?

Les prix d’un chauffe-eau sont très variables, en fonction de sa technologie et de son degré d’autonomie.

Pour une maison individuelle :

  • Un chauffe-eau instantané à gaz ou électrique coûte entre 500 et 1 500 € TTC, installation comprise.
  • Un chauffe-eau thermodynamique coûte entre 2 500 et 3 500 € TTC.
  • Un chauffe eau solaire doté d’un ballon de 300 litres peut coûter entre 3 000 et 5 000 € TTC, suivant les difficultés d’installation.

Pour approfondir :

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h

Chauffe-eau

Chauffe-eau : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur l'achat, l'installation et l'entretien
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Modèles de chauffe-eau

Sommaire