Sommaire

Le chauffe-eau ACI hybride est un préparateur d’eau chaude sanitaire électrique ou thermodynamique à accumulation, bénéficiant de la protection dynamique anticorrosion intégrale (ACI) hybride, qui allie les propriétés du magnésium et du titane. Le système dynamique anticorrosion ACI hybride est aujourd’hui le seul dispositif capable de garantir à la fois la protection durable et le faible entartrage du réservoir, quelle que soit la dureté de l’eau et sans réclamer le moindre entretien !

Principe de fonctionnement du chauffe-eau ACI hybride

La combinaison du magnésium et du titane

L’efficacité des protections électrolytiques contre la corrosion des parois par anode sacrificielle en magnésium est connue, reconnue et utilisée avec succès depuis longtemps. Considérée comme un élément consommable, l'anode disparaît en quelques années. Elle doit alors impérativement être remplacée à grands frais, sous peine de perçage rapide de la cuve.

Les anodes en titane, arrivées plus tardivement, sont inusables. Malheureusement, elles ne fonctionnent correctement qu’en présence d’eau à haute teneur en magnésium.

Le système ACI hybride met en œuvre une anode en titane de grande longueur, enrobée de magnésium (anode hybride).

Une barrière anticorrosion isolante dans le chauffe-eau

Dès la première mise en service, le processus électrolytique désagrège la couche de magnésium entourant l’anode. Les particules ainsi projetées viennent combler la porosité et les microfissures du revêtement protecteur interne de la cuve, formant une barrière anticorrosion isolante parfaite entre la paroi métallique et l’eau.

Le courant imposé de faible intensité appliqué à l’anode entretient ensuite de façon durable l’enveloppe protectrice ainsi formée. Il protège de l’entartrage en maintenant en suspension les particules de calcaire.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Un système de pilotage intelligent

Associé à un système de pilotage intelligent, il adapte son processus de chauffe aux habitudes de vie des utilisateurs : anticipation de la variation prévisible et planification des volumes d’eau disponibles par tranches horaires, commande à distance des paramètres de fonctionnement, programmation journalière, hebdomadaire, mensuelle, annuelle, etc.

Une garantie de protection anticorrosion universelle

Depuis que le chauffe-eau à accumulation existe, son ennemi fatal est la corrosion. C’est elle qui limite la durée de vie des appareils. Le processus de dégradation dépend directement des matières en suspension dans l’eau des réseaux de distribution. Or, l’eau varie sensiblement selon les régions (couches géologiques traversées) et les saisons. Elle peut même présenter diverses natures dans un périmètre géographique aussi restreint que celui d’une commune.

Les professionnels de la plomberie classent conventionnellement l‘eau du robinet en 3 catégories principales, en fonction de leur concentration en ions de calcium et de magnésium (titre hydrotimétrique ou TH). On parle de dureté de l’eau, exprimée, dans notre pays, en degrés français (1°f = 4 mg/l de calcium ou 2,4 mg/l de magnésium) :

  • TH < 15°f : l’eau, dite « douce » est agressive pour les équipements car elle dissout les métaux.
  • TH >15°f < 25°f : l’eau, dite « neutre », présente moins d’activité destructrice, mais reste corrosive à moyen terme.
  • TH > 25°f : l’eau dite « dure » protège les métaux de la corrosion, mais favorise les dépôts de tartre qui diminuent le rendement thermique des émetteurs de chaleur et limitent les débits ainsi que le volume d’eau chaude disponible.

Sur le plan technique, certains aciers inoxydables constituent une parade séduisante et pérenne. Malheureusement, leur prix excessif les confine à des utilisations spécialisées ou marginales. Depuis que les constructeurs ont développé des techniques de protection pour l’acier, moins noble mais économiquement plus abordable, ce matériau s’est finalement imposé.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Prix des chauffe-eau ACI hybride

Voici un ordre de prix, hors installation, d’un chauffe-eau vertical ACI hybride de 300 litres :

  • ballon à résistance électrique stéatite 3 000 W : entre 800 et 1 200 € TTC ;
  • ballon à résistance stéatite 3 000 W ; système de pilotage intelligent : entre 1 000 et 1 800 € TTC ;
  • chauffe-eau thermodynamique sur air ambiant : entre 1 200 et 2 500 € TTC, jusqu’à 4 000 € TTC avec PAC déportée.

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h

Chauffe-eau

Chauffe-eau : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur l'achat, l'installation et l'entretien
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Modèles de chauffe-eau

Sommaire